L'AVEUGLEMENT SPIRITUEL

600x300laveuglementspirituel

On dit qu'il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. De même, il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir!

Lorsque le Seigneur Jésus a commencé Son ministère, il a lu ce passage du prophète Esaïe, dans la synagogue de Nazareth:« L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur » (Luc 4: 18-19).

Le Seigneur parlait ici à la fois des aveugles physiques et des aveugles spirituels. Le recouvrement de la vue fait donc partie des bénédictions qui nous ont été apportées par le Seigneur. Tandis que l'aveuglement spirituel fait partie des malédictions de la Loi:

« L'Eternel te frappera de délire, d'aveuglement, d'égarement d'esprit, et tu tâtonneras en plein midi comme l'aveugle dans l'obscurité » (Deut. 28: 28-29).

Nous savons que les malédictions de la Loi comprenaient à la fois des maladies physiques et des maladies mentales. L'aveuglement peut donc être à la fois un aveuglement physique, mais aussi un aveuglement spirituel, un égarement d'esprit, une incapacité à voir la vérité et à contempler la lumière divine.

La malédiction de la Loi était donc le jugement de Dieu sur le péché. Par cette malédiction, la colère de Dieu venait sur le pécheur, et l'accablait de toutes sortes de maux.

Toutefois, le Seigneur Jésus est venu nous libérer de la malédiction de la Loi.

« Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois » (Galates 3: 13).

C'est en Christ, et en Lui seul, que nous pouvons être libérés de toute malédiction attachée au péché et à la chute. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par Lui. Or, Dieu le Père est aussi la Vérité et la Vie éternelle. Il est la Lumière.

Jésus est la véritable Lumière, qui éclaire tout homme venant dans le monde (Jean 1: 9). Et à tous ceux qui ont reçu cette lumière, « à ceux qui croient en Son Nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. »

Un enfant de Dieu est donc avant tout un enfant de la Lumière divine. Il ne peut vivre que de cette Lumière, et dans cette Lumière.

Sans cette nouvelle naissance spirituelle, il nous est même impossible de voir la Lumière, ni de connaître la Vérité. Sans cette nouvelle naissance dans la Lumière, il nous est impossible d'échapper à l'emprise du prince de ce monde, qui est aussi le prince des ténèbres, le menteur et le père du mensonge.

Tous ceux qui sont sous l'emprise de Satan sont dans les ténèbres. Ils sont dans l'aveuglement spirituel. Ils sont contrôlés par toutes sortes de mensonges.

Mais il n'y a pas que ceux qui ne sont pas convertis à Christ qui sont dans l'aveuglement spirituel. Il y a aussi tous les Chrétiens qui sont sous l'emprise de la chair, dans la mesure où ils sont sous cette emprise.

La chair est une puissance de péché qui habite dans nos membres. Nous avons été délivrés de son emprise par Christ. Mais il s'agit d'une délivrance légale, et non pratique. Dieu a établi, en Christ, une loi de délivrance et de vie. Mais le malin n'est pas prêt à lâcher prise, sous prétexte que Dieu a décrété une loi qui nous libère. Le malin est un criminel, et nous devons l'expulser de force, lui ordonner de nous libérer de toute chaîne, en exerçant l'autorité que nous avons reçue, au Nom de Jésus-Christ.

Un Chrétien charnel est donc encore, au moins partiellement, aveuglé aux merveilleuses réalités spirituelles qui sont celles de Christ et du Royaume de Dieu. Et cet aveuglement est d'autant plus profond que ce Chrétien est aveugle au fait qu'il est aveugle! Jésus a dit:

« L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres » (Matthieu 6: 22-23).

Jésus a dit aussi:

« Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais maintenant, vous dites: Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste » (Jean 9: 39-41).

Selon Jésus, les vrais aveugles sont donc ceux qui affirment voir clair, alors qu'ils sont dans les ténèbres spirituelles. Tandis que ceux qui reconnaissent humblement qu'ils ne voient pas sont appelés à voir clair!

C'est pour cette raison que le message de la croix est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. Car c'est en crucifiant la chair, et en apprenant à marcher par l'esprit, que nous pourrons guérir de notre aveuglement spirituel, et marcher de plus en plus dans la lumière de l'Esprit.

L'aveuglement spirituel peut avoir deux causes, et, selon le cas, le remède à employer sera différent.

La première cause d'aveuglement spirituel est l'ignorance. Il y a beaucoup de choses que nous ignorons, en tant qu'enfants de Dieu. Mais ce n'est pas le problème le plus grave, pourvu que nous ayons, au fond de notre cœur, le désir ardent de connaître la Vérité.

Un véritable enfant de Dieu est un enfant de la Vérité. Il a été conçu dans la Vérité par l'Esprit de Vérité. Il ne peut vivre que de la Vérité, et c'est justement pour cela que le Seigneur lui a donné Son Esprit de Vérité, pour être conduit dans toute la Vérité.

Être conduit dans toute la Vérité signifie aussi être conduit dans une lumière de plus en plus grande, dans une connaissance de plus en plus claire et de plus en plus complète du Seigneur et de Sa volonté. C'est le désir le plus profond du cœur d'un enfant de Dieu.

Nous rejetons toute forme de mensonge, et nous haïssons l'idée même d'être conduits par le mensonge, ou d'abriter le moindre mensonge dans nos pensées et dans notre âme.

Si nous sommes habités par ce désir ardent de connaître la Vérité, nous ferons nôtre cette prière de Paul, qui demandait à Dieu de donner aux Ephésiens « un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et d'illuminer les yeux de leur cœur, pour qu'ils sachent quelle est l'espérance qui s'attache à leur appel, et quelle est, envers eux qui croient, l'infinie grandeur de Sa puissance » (Ephésiens 1: 17-18).

Une telle prière ne peut qu'être exaucée! Et l'exaucement de cette prière fera que tout aveuglement spirituel disparaîtra peu à peu, pour laisser la place à l'éclatante lumière de la connaissance divine.

Cela signifie qu'une brebis du Seigneur, lorsqu'elle est animée de cet amour ardent de la Vérité, ne pourra que la recevoir, lorsque cette Vérité lui sera présentée. Elle pourra mettre un certain temps avant de recevoir la Vérité, mais elle la recevra, car les brebis du Seigneur entendront toujours Sa voix.

La deuxième cause d'aveuglement spirituel est l'incrédulité. Rappelons-le, l'incrédulité n'est pas l'absence de foi, mais c'est le fait d'utiliser la foi que Dieu nous a donnée pour croire aux mensonges de l'ennemi, au lieu de croire à la Vérité de Dieu.

L'incrédulité n'est donc qu'une forme de rébellion contre le Seigneur et Sa Parole.

Quand nous sommes confrontés à la Vérité de Dieu, le Seigneur S'attend à ce que nous attachions la foi à Sa Parole. Si nous avons attaché notre foi à des mensonges, nous devrons détacher notre foi de ces mensonges, pour l'attacher à la Parole de Dieu, dès que nous l'entendons.

Il devrait y avoir, dans notre cœur, une reconnaissance immédiate de la Vérité de la Parole de notre Dieu, lorsque nous l'entendons! Et un abandon immédiat de tout mensonge auquel nous pouvions croire précédemment! C'est à cela que doit se faire avant tout reconnaître un véritable enfant de Dieu, à cette capacité de reconnaître la Vérité quand elle lui est présentée.

Le fait qu'il y ait incrédulité ou rébellion, devant la Parole de Dieu, ne signifie pas nécessairement que la personne ainsi incrédule ou rebelle ne soit pas un enfant de Dieu. Mais cela signifie avant tout que cette personne n'a pas sincèrement renoncé à elle-même, pour se consacrer entièrement à Dieu.

Lorsqu'il y a eu ce renoncement à soi-même, et cette consécration à Dieu, on ne désire alors faire que la volonté du Seigneur. Le Seigneur le sait, et Il ne permettra pas que nous nous égarions dans l'erreur et le mensonge. Il sait en effet que nous recherchons avant tout Son Royaume et Sa Justice. Il ne peut donc que nous conduire dans ce que nous aimons, et nous faire éviter ce que nous haïssons!

Tandis que si le Seigneur voit que, dans le fond de notre cœur, nous sommes avant tout désireux de faire notre volonté, sans rechercher d'abord la Sienne, Il saura que nous ne cherchons pas à nous sanctifier par la connaissance de la Vérité, mais que nous sommes encore attachés à l'iniquité et au mensonge. Et Il nous laissera alors errer dans les ténèbres que nous chérissons!

L'incrédulité ouvre donc la porte à l'aveuglement spirituel et à l'action de Satan dans notre vie.

« Nous n'altérons point la Parole de Dieu. Mais, en publiant la Vérité, nous nous recommandons à toute conscience d'homme devant Dieu. Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu » (2 Corinthiens 4: 2-4).

Si le dieu de ce siècle a pu voiler l'intelligence des incrédules, c'est parce que ceux-ci ont d'abord fermé leur cœur au désir de connaître la Vérité de Dieu, parce qu'ils préféraient croire à leurs mensonges, ce qui leur permettait de pratiquer l'iniquité en toute « bonne » conscience.

Il existe encore un moyen de savoir si nous sommes dans l'aveuglement spirituel, ou dans la lumière de Dieu. Ce moyen est très simple. Il suffit de savoir si nous sommes dans l'amour.

« Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n'est en lui. Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux » (1 Jean 2: 9-11).

Si nous sommes dans l'amour, nous marcherons toujours dans la lumière!

Bien-aimés, employons tous les moyens d'édification que le Seigneur a mis à notre disposition pour nous édifier constamment dans l'esprit! Plus nous serons bouillants, spirituellement, et moins nous serons dans les ténèbres! Car ce sont les tièdes qui sont aveuglés à leur situation réelle.

Voici ce que le Seigneur Jésus dit à l'Eglise de Laodicée:

« Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu... » (Apocalypse 3: 15-17).

Il existe donc une profonde insatisfaction spirituelle qui vient de Dieu, parce qu'elle nous pousse à ne jamais nous satisfaire de l'état spirituel où nous sommes présentement, mais à toujours rechercher à aller de l'avant, à progresser dans la connaissance de Dieu et de Sa Parole, et à marcher toujours plus dans la Vérité.

Une telle insatisfaction n'est absolument pas incompatible avec la paix et la joie de Dieu! Parce que nous savons dans quelle direction nous progressons: nous avançons sur le sentier de la Vie éternelle! Nous avançons dans la Lumière de Dieu!

Si nous ne voulons jamais être des aveugles qui conduisent des aveugles, gardons nos regards fixés sur le Seigneur Jésus, animés du désir toujours plus ardent de Le connaître, et de connaître la Vérité. Car Il est la Vérité. Et Lui seul nous conduira dans toute la Vérité.

II ouvrira pleinement nos yeux à la Lumière divine, et Il nous rendra aveugles à tout ce qui vient des ténèbres et du mensonge! Si nous écoutons le Seigneur, si nous gardons un cœur entièrement ouvert à Sa Parole, nous n'expirerons jamais dans notre aveuglement! Mais nous marcherons dans une Lumière qui ira toujours croissant, parce que nous sommes des enfants de Lumière, qui ne peuvent s'épanouir que dans la lumière de leur Père Céleste!

« Autrefois, vous étiez ténèbres, mais maintenant, vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! Car le fruit de l'Esprit consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu'ils font en secret; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière. C'est pour cela qu'il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera » (Ephésiens 5: 8-14).


Henri Viaud-Murat