600x300JacquesVernaud

Dieu a planifié le temps

Il y a un rythme, une marche à suivre, un modèle dans tout ce que Dieu a fait. Nous devons trouver cet équilibre et le respecter, y obéir, alors il y aura dans nos vies, harmonie et la santé.Dans les prévisions de Dieu, il y a un temps sacré pour le repos. La super activité n'est pas forcément ce que Dieu veut, Il veut l'équilibre. Le repos du Sabbat fait partie de l'ordre établit par Dieu. Les hommes et les femmes ne sont pas des instruments ou des outils de travail, ou des machines, et le travail ne doit pas être la chose principale de sa vie.

Ne pas prêter attention à cet équilibre du travail et du repos, c'est perdre de l'efficacité et perdre du rendement. – Les athées ont voulu supprimer le jour du repos, le rendement s'est effondré ! Mais ce n'est pas non plus une porte ouverte pour la paresse. Le repos n'est que meilleur quand la tâche est faite.

Le nécessaire, comme exprimé dans la loi, est que nous ayons un temps de repos. Dieu a voulu 6 jours de travail et un jour de repos. C'est une chose sérieuse de la quelle nous sommes personnellement responsables.
Marc 2 : 27 Puis il leur dit : Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, 28 de sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat.Les Juifs religieux étaient devenus terriblement légalistes au sujet du sabbat.

Les religieux, attaquèrent Jésus parce qu'Il faisait des miracles le jour du sabbat, alors qu'un Juif donnait à boire à son bétail le jour du sabbat, ou qu'il secourait un boeuf ou un âne tombé dans une fosse le jour du sabbat.

Après sept jours de travail dans la création, Dieu s'est arrêté de toute Son oeuvre et s'est reposé car « Dieu vit que tout était bon ». L'homme est appelé à participer à cette bénédiction du repos et à interrompre aussi son travail en ce jour sanctifié, rendu saint, par Lui.

Ce commandement n'est pas une option mais un aspect indispensable à la création, il est un rythme à la vie voulu par Dieu. Si vous le brisez, vous en subirez les conséquences. Le rejet de ce rythme voulu par Dieu, et une cause de souffrance.Nous humains, nous créons toutes sortes de déséquilibres par la guerre, causant la mort de milliers de personnes, par la violence, la famine, les milliers de déplacés malheureux dans la peur et le stresse ; et ensuite nous accusons Dieu, et disons : « Comment laisse-t-Il de telles choses arriver » ?

Nous avons brisé l'ordre de la création, abusé de la nature, violé les lois de l'environnement, manipulé la génétique, nous inondons nos terres de pesticides et d'insecticides qui polluent les eaux et les empoisonnent. Les centrales nucléaires sont une menace constante et provoquent des catastrophes énormes et détruisent des milliers de vies, et nous blâmons Dieu alors que nous avons violé l'ordre de la création.

Les hommes sont de plus en plus malade et déséquilibrés dans leur corps et esprit et utilisent de plus en plus de médicaments de toutes sortes, d'antidépressifs, de stimulants, de drogues de toutes sortes, d'alcool, de tabac qui détruisent nos cerveaux, nos poumons et nous devenons des épaves et demandons pourquoi Dieu nous fait cela !

Ce commandement nous fait voir qu'il y a un rythme, une marche à suivre, un modèle dans tout ce que Dieu a fait. Nous devons trouver cet équilibre et le respecter, y obéir, alors il y aura dans nos vies, harmonie et la santé.

 Jacques Vernaud