Etre leader, c'est d'abord une attitude

600x300TEXTESimageleader

Avez-vous remarqué que les leaders pensent et perçoivent le monde différemment de leurs adeptes ou équipes?
Un bon leader comprend que « l'attitude peut soit faire réussir ou échouer un projet ». Au cours de mes 43 années de leadership au sein de l'Église et en tant qu'aumônier dans les Forces armées canadiennes, j'ai constaté que « les bonnes attitudes d'une équipe ne garantissent pas nécessairement son succès; par contre, les mauvaises attitudes garantissent sa défaite ».
Il est donc crucial pour le leader de comprendre que les attitudes ont le pouvoir de stimuler ou de démoraliser une équipe.

Je dis souvent dans mes formations que si j'ai à choisir entre une personne avec une bonne attitude mais qui manque de compétence et une personne compétente qui manifeste une mauvaise attitude, je choisirai toujours la personne avec moins de compétences. Pourquoi? Parce que pour une personne, il est plus facile d'apprendre de nouvelles compétences que d'expérimenter une transformation de cœur et de changer d'attitude.

 Bref, un leadership efficient commence quand il y a une bonne attitude face aux circonstances, puis, vis-à-vis des autres et de soi-même. Celle-ci vient premièrement de « l'intérieur », du coeur du leader, puis se manifeste à l'extérieur. Dans la Bible, Jésus a bien mis en évidence ce principe en enseignant qu'il faut d'abord s'occuper de notre coeur avant de tenter de mettre notre vie en ordre. Il a dit que lorsque le coeur est contaminé par de mauvaises choses, c'est le mal qui en découle. Par contre, quand le coeur est rempli de bonnes choses, c'est du bien qui en ressort.

Voici donc quatre remarques ayant trait à vos attitudes:

 1) Plus que tout, votre attitude face à une tâche affectera son résultat.

 Notez bien le texte biblique de Proverbes 23.7 « Car il est tel que sont les pensées de son âme ». Ce sont vos attitudes qui révèlent l'objet de vos pensées. Pensez-y! Nos pensées stimulent notre cerveau à faire des choix qui projettent toujours vers « l'extérieur » les sentiments et les convictions qui viennent de l'intérieur. Il est tout à fait normal que vos attitudes dévoilent si vous avez peur ou si vous êtes confiant, si sous êtes déprimé ou encouragé, si vous souffrez de défaitisme ou si vous êtes audacieux face aux défis à relever. Voilà pourquoi je dis que votre attitude déterminera en grande partie soit la défaite soit le succès de vos tâches/projets.

 2) L'attitude que vous démontrez envers les autres détermine celle qu'ils auront avec vous.

 Mon mentor en leadership, John Maxwell dit: « les gens sont des miroirs, ils adoptent l'attitude de leur leader ». Donc, en tant que leader, je dois assumer la responsabilité de l'attitude que manifeste mon organisation/église. Jésus a dit dans Luc 6.31: « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. ». Bref, un leader devrait modeler l'attitude qu'il veut voir dans son organisation. Je vous encourage à pratiquer les quatre conseils suivants avec votre équipe:
1.Souvenez-vous de leur nom car ceci nourrit le sentiment d'importance.
2.Reconnaissez leurs capacités car ceci nourrit le sentiment d'être unique.
3.Sollicitez leur aide car ceci donne le sentiment d'être utile.
4.Récompensez leurs efforts car ceci donne le sentiment d'être un précieux collaborateur.

 3) Votre attitude fera toute la différence entre le succès ou la défaite.

 Le livre des Proverbes dans la Bible nous rappelle l'importance de notre attitude face à la vie: «Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie» (Proverbes 4.23). Pensez-y! Votre attitude peut vous éloigner de la victoire. Dans son livre « Les Principes de base du succès » Denis Waitley déclare que: « Les vrais leaders dans le monde des affaires, des professions libérales, de l'enseignement, de l'administration publique comme dans la vie privée semblent également jouir d'un atout qui les distingue du reste de la société. L'étoffe des gagnants n'est pas l'effet d'un don naturel, d'un quotient intellectuel élevé ni d'un talent. Le critère du succès, ce n'est pas l'aptitude, mais bien l'attitude ».

 4) Mon attitude est contagieuse.

 Saviez-vous que votre attitude est contagieuse et qu'elle se communique comme un virus? Voici donc quelques idées pour mettre en place une stratégie pour aider à changer les attitudes dans votre milieu:
1.Démontrez vous-même la bonne attitude à avoir.
2.Identifiez les gens ayant un défi à ce niveau et mettez-les en contact avec des leaders qui manifestent une bonne attitude.
3.Entourez-vous de leaders ayant de bonnes attitudes.
4.Gardez imputables de leur attitude les leaders et personnes sous votre responsabilité.


Auteur: Pierre Bergeron

Topchretien